Oui à la loi sur le cinéma

Oui à la Loi sur le cinéma

Les plateformes de streaming internationales font d’importants profits en Suisse. Aujourd'hui, tous ces revenus partent Ă  l'Ă©tranger. GrĂące Ă  la nouvelle Loi sur le cinĂ©ma imaginĂ©e par le Conseil national et le Conseil des Etats, une petite part de ces recettes sera investie chez nous - au lieu de financer exclusivement les productions Ă©trangĂšres.

Les chaĂźnes de tĂ©lĂ©vision suisses investissent dĂ©jĂ  avec succĂšs 4% de leurs recettes dans des productions locales. Il est temps que les gĂ©ants du streaming en fassent de mĂȘme.

Simone de Montmollin, PLR

Simone de Montmollin, PLR

ConseillĂšre nationale PLR/GE

«Les productrices et producteurs suisses opĂšrent sur un marchĂ© trĂšs concurrentiel. La nouvelle Loi sur le cinĂ©ma apporte une optimisation nĂ©cessaire du marchĂ© et la possibilitĂ© d’une offre culturelle Ă©largie.»

Et si votre prochaine série préférée était suisse ? « Oui à la Loi sur le cinéma » !

Investir en Suisse et pas uniquement Ă  l’étranger

Les plateformes de streaming internationales font d’importants profits en Suisse, pays au fort pouvoir d'achat. Aujourd'hui, tous ces revenus partent Ă  l'Ă©tranger. Avec la nouvelle Loi sur le cinĂ©ma, une petite part de 4% devra ĂȘtre investie en Suisse - au lieu de financer exclusivement des productions Ă©trangĂšres. Contrairement Ă  certains pays, il ne s‘agit pas de prĂ©lever une taxe ou un impĂŽt, mais d’adapter notre lĂ©gislation afin que les grands groupes de streaming investissent aussi une fraction de leurs recettes chez nous.

DĂ©velopper l’offre audiovisuelle suisse pour toutes et tous

La nouvelle Loi sur le cinĂ©ma permet de produire davantage de films et sĂ©ries proches de nos vies, de notre culture et de notre pays. Notre identitĂ© culturelle sera ainsi renforcĂ©e grĂące Ă  un grand choix d’Ɠuvres produites par et pour notre population, et tout cela sans argent supplĂ©mentaire du contribuable. Et si votre prochaine sĂ©rie prĂ©fĂ©rĂ©e Ă©tait suisse ?

Des rĂšgles du jeu Ă©quitables pour la Suisse

Nombreux sont nos voisins qui ont dĂ©jĂ  fixĂ© dans leur lĂ©gislation des obligations d'investissement pour les plateformes. Pour faire face Ă  la concurrence europĂ©enne et nĂ©gocier sur un pied d’égalitĂ© dans les coproductions internationales, la Suisse a besoin de rĂšgles similaires. La Loi sur le cinĂ©ma permet Ă  notre pays de rester attractif et compĂ©titif.